Master traduction audiovisuelle et accessibilité

Introduction & Qualités requises

Introduction

Le master en traduction audiovisuelle et accessibilité comporte deux années d’études : la première, commune aux deux autres parcours, a pour objectif de sensibiliser l’étudiant aux stratégies de traduction professionnelle à partir de supports rédactionnels et semi-spécialisés. Renforcement de la langue maternelle, découverte du positionnement du traducteur dans l’histoire, apprentissage des outils de TAO sont entre autres, au centre du M1. La seconde année, plus dense, est tournée vers l’acquisition des pratiques traductionnelles liées au monde de l’audiovisuel : sous-titrage, doublage avec synchronisation labiale, voice over, localisation vidéo-ludique et accessibilité audiovisuelle etc., le tout en fournissant à l’étudiant les outils pour l’acquisition de compétences transversales et multiples (TAO, TA, gestion de projets, TISP…) et la pratique des logiciels professionnels utilisés par les laboratoires de post-production. L'atout majeur du diplôme repose sur la professionnalisation des étudiants et l’adéquation avec les réalités professionnelles pour une meilleure insertion.

Qualités requises

Choisir les Master en traduction de l’ITIRI, c’est préparer son avenir, c’est se frayer un chemin vers une insertion professionnelle facilitée.
Pour devenir un professionnel aguerri des métiers liés à la traduction audiovisuelle, les qualités requises sont les suivantes :

  • Parfaite maîtrise de sa langue maternelle (langue A)
  • Excellente connaissance des langues et cultures de travail
  • Forte sensibilité au transfert linguistique d’une langue vers l’autre dans un contexte donné et selon des contraintes spécifiques
  • Souplesse et gymnastique intellectuelles
  • Maîtrise des codes de l’écrit et de l’oralité
  • Aisance dans le maniement des outils et technologies
  • Culture produits audiovisuels
  • Capacité de travail

Langues de Travail

Anglais, allemand, espagnol, français, italien, portugais :
Les étudiants présentent deux langues de travail en plus de la langue maternelle.
Le master de traduction audiovisuelle est également proposé avec une seule langue de travail : l'anglais ou l'allemand

Débouchés

A l’issue de leur formation nos étudiants trouvent un emploi salarié ou s’établissent en tant que traducteurs indépendants. Ils sont :Nombre de nos anciens étudiants occupent des postes au sein des organismes suivants :
 
  • Traducteur salarié
  • Traducteur freelance
  • Traducteur auprès des institutions nationales ou internationales
  • Traducteurs audiovisuels auprès des sociétés de post production
  • Traducteurs adaptateurs indépendants
  • Responsables de services multilingues
  • Chefs de projets audiovisuels
  • Réviseurs/Simulateurs
  • Sous-titreurs SME et direct (rédacteurs vocaux/correcteurs)
  • Audiodescripteur
 
 
  • Institutions de l’Union Européenne
  • Autres organisations internationales
  • Ambassades et Représentations diplomatiques
  • Ministères et autres organes
  • Associations caritatives et humanitaires
  • ONG
  • Entreprises
  • Agences de traduction
 

Enseignements dans les institutions partenaires

Les étudiants ayant l’italien ou le grec dans leur combinaison linguistique suivent les enseignements dans les Instituts partenaires de l’ITIRI, respectivement :

Double Master

L’ITIRI propose deux cursus intégrés avec l’université allemande de Leipzig et l'université Johannes-Gutenberg de Germersheim. Ces cursus donnent non seulement la possibilité d’obtenir deux diplômes reconnus de part et d’autre du Rhin mais ils permettent de tirer parti des axes forts de deux établissements. Les étudiants inscrits dans ce double master de Traduction passent la 1re année en Allemagne, et la 2e année à Strasbourg.

Contenu des enseignements Master 1

1re année de traduction

Cette première année est commune aux trois parcours : traduction professionnelle, traduction audiovisuelle et traduction littéraire. Elle permet aux étudiants de découvrir les différentes facettes du métier de traducteur afin qu’ils puissent choisir leur orientation en deuxième année.

Objectifs

  • Parfaire le niveau linguistique et acquérir des stratégies de traduction en adéquation avec la culture cible.
  • Aborder la traduction sous un angle analytique: caractériser les différents types de discours du document source et découvrir le transfert linguistique et culturel
  • Savoir décoder et encoder un texte en respectant les spécificités culturelles, sémantiques et linguistiques (styles, registres).
  • Savoir consulter les références terminologiques adéquates et utiliser des ressources documentaires en ligne et des dictionnaires spécialisés.
  • Savoir utiliser l’informatique dédiée à la traduction et les outils de TAO et de TA
  • Découvrir et traduire une batterie de documents authentiques dans différents domaines généraux et semi-spécialisés. L’approche pragmatique et professionnelle est agrémentée de cours théoriques en sciences de la traduction

Contenu des enseignements Master 2

2e année : Traduction audiovisuelle et accessibilité


En réponse à un marché où les sociétés de post-production audiovisuelles recherchent des professionnels polyvalents et autonomes, cette année met l’accent sur la variété des compétences, la dimension pratique et l’adéquation entre contenus et réalité professionnelle.
L'apprentissage du sous-titrage VOST, du voice over, du sous-titrage pour sourd et malentendants, de l’audiodescription, du doublage et de la localisation de jeux vidéo.

Objectifs

  • Définir une stratégie de transfert linguistique et culturel, adapter le document traduit  aux contraintes de temps et d’espace, décrypter les rapports verbe-image.
  • Manier les outils informatiques : logiciels de sous-titrage et de simulation vocale.
  • Savoir analyser un script, le rapport image/texte, adapter le métatexte selon le public avec précision et concision.
  • Remettre un travail professionnel à un client à chaque étape de la post-production : savoir traduire, adapter, simuler et valider.
  • Maîtriser les outils techniques et conceptuels pour acquérir une autonomie : savoir vendre son travail, le défendre, reconnaître et évaluer ses faiblesses, les corriger.
  • Le plus de la formation : la découverte et l’apprentissage de l’accessibilité audiovisuelle : techniques de sous-titrage pour sourds et malentendants (stock et live) et audiodescription pour mal et non-voyants.
  • Enfin, des séminaires professionnels offrent aux étudiants un contact réel avec le monde du travail, un premier carnet d’adresses, le début d’un réseau socio-professionnel (par exemple : traduction scénaristique ; voix voice over ; traduction médicale appliquée ; interprète de l'écrit...).