DiaporamaDiaporamaDiaporama

E-Réputation : diplôme d'université (bac +5)

L’image d’une entreprise, d’une administration, d’un parti politique, d’une ONG peut être très rapidement mise en cause par le net. Il s’agit de son « e-réputation ».

Des outils comme twitter ou Facebook sont des relais démultiplicateurs quasi instantanés d’une rumeur ou d’une médisance. Les déstabilisations peuvent être fulgurantes, comme le montre la tentative malheureuse de Microsoft de surfer sur la catastrophe japonaise. Tout se passe comme si la communication de crise devenait paradoxalement la règle.

Les webzines, quotidiens en ligne (gratuits comme RUE89 ou payants comme MEDIAPART) font l’opinion avec la participation de leurs lecteurs, tout autant, voire plus efficacement, que la presse classique. Les agrégateurs (Yahoo, Google) sont les premiers diffuseurs de la presse écrite au travers de leur page d’accueil.

Cette presse écrite, régionale ou nationale, en est si consciente, qu’elle ouvre un forum pour chacun de ses articles et fait ressortir le nombre de consultations et de réactions. Il en est de même pour le média télé.

Le propos de la formation est donc de comprendre et faire sien que la "e-reputation" est un objet composite, une co-production avec les internautes, le résultat d’un travail collaboratif.

Beaucoup de recherches se développent sur la modélisation des réseaux sociaux virtuels à partir de la linguistique, des statistiques et de l’informatique. Thalès et un certain nombre de startups en sont des acteurs clef en France.

Objectifs et compétences visées

  • Former aux nouvelles méthodes et outils de la communication
  • Créer et gérer sa réputation 
  • Anticiper le risque d’image
  • Agir en cas de crise
  • Animer des communautés virtuelles
  • Repérer, choisir et mettre en œuvre les outils d’action et d’évaluation

Publics visés

  • Jeunes  professionnels: opérant en agence, société de conseil ou département de publicité, de communication, d’influence, de lobbying,
  • Responsables au sein d’ONG, associations, syndicats
  • Étudiants en master de type "Intelligence économique" ou "Communication" ou "Web"

Conditions d’admission

Niveau d’accès

S’agissant d’un diplôme universitaire de niveau bac +5, les critères d’accès demandés sont : diplôme ou niveau Bac + 4 (Master 1 ou diplôme équivalent) ou acquis de l’expérience professionnelle (VAE ou VAP).

Admission

  • Étude du dossier (lettre de motivation, C.V., diplômes, relevés de notes et/ou attestations de travail)
  • Les candidats doivent disposer de bonnes connaissances en anglais
  • Entretien de motivation
  • Les demandes d’admission sont à effectuer auprès de l’ISEL (Institut Supérieur Européen de Lobbying) : lobbying-europe.com

Organisation générale des études

Nombre d'étudiants-stagiaires : 25 maximum

La formation se déroule en 2 semestres ou en session d'été.

Formule 1 : en 2 semestres

  • Cours théoriques et ateliers pratiques (trois jours par mois jusqu’à concurrence de 220h) assurés par des universitaires et des professionnels spécialisés. Ces derniers sont principalement issus du réseau de l’Institut Européen du Lobbying à Paris, école privée de l’enseignement supérieur partenaire du D.U.
    La formation se veut opérationnelle, les ateliers pratiques y jouent un rôle important. Elle conduit autant à maitriser concrètement les concepts qu’à se familiariser avec les principaux sites, sharewhares et outils de veille classiques.
    Elle associe travaux de groupe et individuels autour d’une plateforme collaborative.
  • Séminaire en langue étrangère
    • Les langues étrangères forment un support de travail avec dans un premier temps une priorité donnée a l’anglais. Un quart des cours sera professé en anglais, notamment « 2.1 outils de veille » et « 3.3 maitrise de l’image » (community et hub management).
    • L’UE d’anglais comporte une épreuve de langue spécifique métier qui la valide. Cette note n’intervient pas dans le calcul de la moyenne, mais ses crédits conditionnent l’obtention du diplôme.
    • Une plus-value de deux points sera attribuée à une soutenance du projet personnel faite en anglais par ceux dont ce n’est pas la langue maternelle, en y inclus des éléments de bibliographie et de documentation en anglais.
  • Un projet tutoré (charge de travail par étudiant-stagiaire est de 144h/an)
  • Les modules des unités d’enseignement sont capitalisables en vue du diplôme. Mais, le choix d’un ou de quelques modules ou UE est possible.

Formule 2 : session d’été

Elle s’adresse préférentiellement aux professionnels et permet un effort plus concentré dans le cadre des plans de formation.

  • Six semaines (soit 220h) en juillet-août
    Dont une semaine commune avec le cycle annuel et cinq semaines en juillet-août
  • Une charge additionnelle pour l’étudiant-stagiaire d’ateliers pratiques intensifs (60h)
  • Un projet professionnel tutoré au mois d’août (40h)

Contacts

Institut Supérieur Européen du Lobbying (ISEL)

10 rue Delta - 75009 Paris
Tél : +33 (0)1 48 78 06 60 / Fax : +33 (0)1 48 78 04 20
En cas d’absence : +33 (0)6 60 73 71 25
lobbying-europe.com

Informations

Les résultats des examens des master 2 de traduction seront publiés dans l'Espace Etudiant, dans la soirée du vendredi 28 avril

---------------

Formations aux techniques spécifiques de traduction audiovisuelle:

sous-titrage pour sourds et malentendants (18 au 21 avril 2017)

traduction de jeux vidéos (9 au 12 mai 2017)

En savoir plus

---------------